Home » Santé au travail » Guide de Prévention pour l’utilisation d’un transpalette

Start here

Guide de Prévention pour l’utilisation d’un transpalette

L’utilisation d’un transpalette sont souvent demandées et quasiment mandataire dans le secteur alimentaire, industriel et du transport.

Ces industries et les commerces de gros et de détail ont souvent besoin d’empiler des dizaines, voire des centaines de colonnes de produits variés. Il est donc un outil indispensable dans le travail logistique.

La nature de ce travail se résume à bouger des tonnes de produits dans un temps limité, ce qui peut devenir dangereux et causer des accidents comme :

  • Blessures aux chevilles et aux jambes
  • Écrasements d’un pied ou d’une main
  • Coincements d’un pied ou d’une main
  • Lombalgies et hernies
  • Commotion cérébrale

En lisant ce guide de prévention, vous pourrez mieux vous familiariser avec les risques liés à l’utilisation et à la conduite des transpalettes.

Nous nous penchons également sur les mesures préventives et les solutions pour avoir un milieu de travail plus sécuritaire.

Qu’est-ce qu’un transpalette et à quoi servent-ils ?

Le transpalette est un type de chariot de transport, qui peut charger et décharger des produits avec des poids lourds qui peuvent aller jusqu’à 2.5 tonnes.

Ce chariot est simplement muni d’une fourche, qui se loge en dessous d’une palette sur laquelle on y dépose des produits de toutes sortes.

Cette palette est ensuite levée de quelques centimètres de l’étagère sur laquelle elle repose (ou parfois depuis le plancher).

En bougeant le transpalette d’un mouvement horizontal, cela nous permet de pouvoir aisément déplacer un grand nombre de produits très rapidement.

Il y a deux types de transpalettes :

  1. Le transpalette manuel : celui-ci n’est pas trop dangereux et est utilisé pour des trajectoires assez courtes, avec des charges pouvant aller jusqu’à 800kg généralement. Il n’y a aucune fonction motrice ou électrique, il suffit de le pousser pour le conduire à sa destination.
  2. Le transpalette électrique : c’est ce chariot qui va nous intéresser le plus dans ce guide de prévention car celui-ci peut soutenir des charges très lourdes et à une hauteur considérable. Le transpalette électrique est manipulé à l’aide d’un panneau de commande et comporte une batterie rechargeable. La fourche peut atteindre des palettes en hauteur, et certains transpalettes de bonne qualité offrent même des options intelligentes pour lever la fourche à des hauteurs prédéfinies. Finalement, ces chariots électriques sont très maniables et peuvent tourner et pivoter pratiquement sur eux-mêmes.

Quels sont les risques lorsque vous manipuler un transpalette ?

Les transpalettes, étant des outils essentiels dans certaines industries qui ont besoin d’un déplacement rapide et régulier de leurs produits, il est donc primordial de bien former les employés avant l’utilisation de ceux-ci.

En effet, ces machines pouvant transporter des tonnes de produits sont à l’origine de plusieurs accidents. Les transpalettes modernes ont de plus en plus des caractéristiques préventives dans leurs conceptions mais celles-ci ne peuvent pas garantir une sécurité totale des utilisateurs.

C’est ce pour quoi nous allons nous pencher sur ces différents risques et sur les solutions pour pouvoir prévenir les accidents :

Les blessures aux mains causées par un transpalette :

Les blessures aux mains sont souvent à l’origine d’un cisaillement ou d’un coincement entre la poignée et un élément extérieur. Les écrasements des mains lors de la chute d’un ou de plusieurs produits sont aussi récurrents.

Les blessures aux pieds :

Les blessures aux pieds causées par un transpalette sont très récurrentes.

Les pieds peuvent être écrasés suite à une chute de produits, ou par l’une des roues du transpalette qui aurait roulé malencontreusement sur le pied d’un travailleur.

Un chariot de bonne qualité aura souvent une sorte de jupe entourant le bas de sa structure, protégeant ainsi les jambes et les pieds en les tenant loin des roues.

Les coincements, basculements et écrasements majeurs :

Ces accidents sont graves et parfois très dangereux. Ils sont causés majoritairement par des déchargements en hauteur, ou un déséquilibre du transpalette lors du chargement.

Certains travailleurs restent coincés entre la machine et les étagères ou un mur, dû à une mauvaise manipulation du transpalette dans des allées étroites ou dans les rampes.

Chutes et Glissades :

Sur un quai ou dans un camion, un travailleur doit faire attention en manœuvrant le chariot pour palette. Il arrive souvent qu’il y ait un manque de recul, ou une déclivité assez importante entre la plaque de liaison et le quai servant au chargement d’un camion.

Il se peut aussi que les roues du transpalette se coincent parfois, résultant un basculement rapide de celui-ci avec la personne qui l’avait en main.

Lombalgie, problèmes de dos et d’articulations causés par les chariots et leurs charges :

En surchargeant le transpalette dans une rampe, sur un mauvais sol ou dans une zone étroite, vous pourriez faire un mauvais effort dû à une mauvaise posture ou à soulèvement d’un objet trop lourd.

Des lombalgies et autres affections ostéo-articulaires peuvent en résulter.

Comment prévenir les risques et blessures causés par les transpalettes ?

transpalette

Regardons ensemble les solutions et méthodes préventives pour une bonne sécurité au travail lorsque nous opérons un transpalette, qu’il soit manuel ou automatique :

Les équipements de protection individuelle

Les équipements adéquats pour travailler avec un transpalette sont primordiaux pour la sécurité des travailleurs. Le port des chaussures et des gants de sécurité est indispensable, et parfois le port d’une ceinture lombaire est conseillé en cas de sensibilité dorsale.

Il est aussi recommandé dans certains environnements de porter des lunettes de protection, un casque, des vêtements chauds et des protections auditives.

Une formation professionnelle pour des employés bien préparés

Il est recommandé de bien former ses employés car une formation se révélant insuffisante peut vite tourner aux accidents. Il n’y a pas d’attestation officielle requise pour conduire les chariots automoteurs avec conducteur à pied, mais je vous recommande de laisser vos travailleurs se former au CACES.

C’est le devoir de l’employeur de prendre le temps de former les employés pour prévenir les problèmes.

Cependant, pour les caristes qui conduisent des chariots électriques avec une plate-forme rabattable, une autorisation de conduite sera nécessaire.

Encore une fois, c’est à l’employeur de bien mettre en application ces règles et méthodes de travail préventives pour une sécurité totale au sein de son entreprise.

Mesures de prévention générales

En conclusion, une bonne formation, jumelée avec de l’équipement de protection adéquat pour l’environnement du travailleur, et une bonne connaissance du transpalette et de ses fonctions sont tous des points plus importants les uns que les autres et vous donneront un environnement de travail sécuritaire.

Voici quelques mesures préventives supplémentaires pour travailler avec un transpalette :

  • Acheter un chariot avec une ergonomie sécuritaire incluant un timon, des poignées ergonomiques, un bouclier de protection et une jupe galbée. Ceux-ci permettent d’éloigner les pieds et les mains de la machine pour éviter les écrasements et les accrochages.
  • Gestion de la superficie de l’endroit où sont entreposés les produits avec des panneaux signalant les passages étroits, les croisements ou les rampes.
  • Ne jamais placer les mains ou les pieds sous le transpalette
  • Ne pas laisser un transpalette chargé sans surveillance, surtout lorsque celui-ci est en position de levage
  • S’assurer que la charge est en équilibre, stable, et qu’elle ne dépasse pas le poids permis
  • Éviter les virages brusques et interdire le transport de personnes avec la machine
  • Faire quelques vérifications chaque année de l’état du chariot, de ses roues, de la plate-forme de levage, des fixations, des freins et du système électrique
  • Toujours utiliser les bras de fourche ensemble. Ne jamais lever une charge avec un seul bras de fourche