Home » Santé au travail » Comment gérer les fuites urinaires au travail ?

Start here

Comment gérer les fuites urinaires au travail ?

Bien que plus de trois millions de français et de françaises soient touchés, le thème des fuites urinaires est toujours un sujet tabou dans notre société.

Si plus de la moitié des personnes concernées ont plus de 65 ans, les fuites urinaires peut survenir à tout âge et touche toutes les catégories socio-professionnelles.

C’est un problème qui a de réelles conséquences sur le quotidien et en particulier sur le travail. Difficultés de concentration, d’assurance, de productivité, c’est une pathologie qui a un impact aussi varié que difficile à gérer.

Mais de nombreuses solutions existent et nous allons vous donner quelques conseils pour faire face aux fuites urinaires afin qu’elles ne viennent pas perturber vos journées de travail.

L’incontinence en quelques mots

L’incontinence est une instabilité de la vessie qui se manifeste par des pertes plus ou moins conséquentes d’urine, de manière incontrôlée et involontaire.

C’est une situation embarrassante voire honteuse pour la majorité des personnes touchées car elle a des répercussions sur la vie quotidienne et sur le confort personnel.

Dans la plupart des cas, les fuites urinaires sont dues à un effort (activité sportive, rire, toux, éternuement…) qui exerce une pression sur les muscles de la vessie et déclenche la fuite.

Pour en apprendre davantage sur les différents types d’incontinence urinaire, rendez-vous sur handicap incontinence.

L’impact sur la vie professionnelle

Les effets qu’engendre l’incontinence sur la personne concernée et sur sa santé mentale peuvent influencer sa vie professionnelle et sur sa qualité de travail de différentes façons :

  • Difficultés à assister et à rester concentré lors des longues réunions
    Besoin régulier de se rendre aux toilettes avec un impact sur le rythme de travail
  • Difficultés à terminer et rendre le travail demandé dans les délais
  • Crainte que les collègues ou la hiérarchie se rende compte des problèmes d’incontinence
  • Augmentation du risque « d’accident » en fonction du travail effectué (soulever des charges, manutention fréquente…)

Ces nombreuses situations peuvent, à la longue, jouées sur la concentration et l’efficacité ainsi qu’avoir un impact sur l’humeur et la confiance en soi.

Les différents moyens et conseils pour gérer les fuites

Bien qu’aborder le sujet des fuites urinaires soit source de stress et de gênes, la première étape est d’en parler.

Tout d’abord, rendez-vous chez votre médecin traitant afin qu’il pose un diagnostic et qu’il vous dirige, selon vos besoins, vers un traitement médicamenteux adapté, vers des séances de rééducation périnéales ou encore vers une intervention chirurgicale.

Ensuite, il est préférable de mettre quelqu’un dans la confidence au sein même de l’entreprise. C’est une décision personnelle que de choisir la personne qui nous inspire le plus confiance, cela peut être votre supérieur, le responsable des ressources humaines ou tout autre personne qui sera un soutien et une aide en interne.

De plus, nous vous recommandons de suivre les quelques conseils suivants.

Préparer un sac d’urgence : ayez toujours à portée de main un sac dans lequel vous aurez préparé une tenue de rechange, des sous-vêtements propres, des protections hygiéniques de rechange etc… Même si vous ne vous en servez pas, le simple fait d’être préparé pour faire face à tout incident vous permettra de travailler l’esprit serein, tranquille et concentré.

Porter des vêtements de couleurs sombre : porter une jupe ou un pantalon sombre ou noir vous permet d’assurer une journée de boulot en toute confiance en sachant que les tâches ou auréoles qui peuvent éventuellement apparaître seront très peu visibles.

Se rendre de manière régulière aux toilettes : que vous en ayez envie ou non, rendez-vous aux toilettes le plus souvent possible (au mieux toutes les heures) et essayez, en fonction de vos besoins et de vos possibilités, d’instaurer un rythme fixe, quitte à mettre une alarme de rappel sur votre ordinateur ou votre téléphone.

Éviter certaines boissons : même si ce sont les boissons incontournables sur le lieu de travail, le café et le thé sont les ennemis des personnes sujettes aux fuites urinaires. En effet, au même titre que l’alcool et certaines boissons gazeuses, ils ont tendance à irriter la vessie et donc à augmenter le risque de fuites. Envisagez donc de réduire la consommation de ces boissons.

N’arrêtez pas de boire ! Pour son bon fonctionnement, l’organisme a besoin d’environ 1,5 litre d’eau par jour. Ne réduisez pas votre consommation mais modifiez ou adaptez-la : buvez par petites doses, un verre à la fois et à des heures fixes.

Exercer son plancher pelvien : entraîner les muscles qui soutiennent votre vessie est un excellent moyen de prévenir les fuites urinaires. Ce sont des exercices qui consistent à contracter et à détendre les muscles afin de les renforcer. Ils s’effectuent tous les jours, où que vous soyez et sans matériel, de manière régulière durant plusieurs mois.