Home » Stress

Category Archives: Stress

Start here

Bien être et beauté : les bienfaits du massage

Constamment exposé aux agressions extérieurs ou intérieurs, le corps a parfois besoin d’un petit moment de détente et de bien-être. Le massage, un art de guérir vieux comme le monde, répond justement à ses demandes.

Il renferme de nombreux bienfaits que l’on ne soupçonne même pas. Si le stress est devenu votre quotidien, profitez de ces quelques instants de lecture pour découvrir tous les bienfaits du massage pour votre corps et comment les appliquer.

Le massage, un allié anti-stress

Face à la fatigue et les tensions subies au quotidien, le corps est régulièrement soumi au stress.

C’est un ensemble de réactions physiques et physiologiques de l’organisme dû à une situation particulière que l’on catégorise de “stressante”. Il ne dure généralement pas longtemps.

Pourtant, s’il devient chronique, il peut provoquer de graves maladies physiques comme mentales. Les conséquences les plus connues liées au stress sont :

  • le trouble du sommeil,
  • le trouble de la digestion
  • les troubles mentaux
  • les maux de tête.

Réduire les tensions musculaires

Bien plus qu’un moment de détente, le massage contribue alors à réduire ce stress et cette fatigue imposée par le quotidien.

On peut faire appel à un professionnel de santé et du massage comme un kinésitérapeuthe, un ostéopathe, ou un massotérapeuthe.

Le praticien va libérer les tensions du visage et du corps dont les raideurs articulaires et les douleurs neuromusculaires chroniques.

Bien plus qu’un simple massage, cette pratique stimule aussi les défenses immunitaires, la circulation sanguine et lymphatique et, élimine les déchets toxiques du corps. Une fois libéré de tous ces poids, ce dernier résiste mieux au stress.

Retrouvez d’autres conseils bien-être pour votre corps sur ce blog.

Se sentir bien dans son corps et son esprit

Le massage a pour vertu de libérer les pressions et attaques extérieures venues agresser le corps. Stress, mauvaises énergies emmagasinées tout au long de la journée, vous serez libérés et apaisés tout de suite.

Il peut se faire au travail, comme par exemple sur une chaise de massage, ou encore chez le praticien.

Vous n’êtes vous jamais senti bien et détendu juste après une séance de massage ? Comme si vous flottiez dans l’air ? C’est exactement cette sensation qui est recherchée lors d’une consultation.

C’est une médecine douce et alternative dont nous n’avons que très peu connaissance sur tous les bienfaits psychiques et mentales.

Un excellent anti-inflammatoire

Le massage s’avère aussi être un anti-inflammatoire naturel. En effet, il combat diverses inflammations à la manière des médicaments antalgiques.

En d’autre termes, les pressions exercées sur le corps par les mains du masseur sont détectées par de minuscules capteurs sensoriels situés dans la membrane des cellules.

Ces capteurs transmettent ensuite l’information aux cellules des muscles qui engendrent des modifications biochimiques, jusqu’au niveau même de l’ADN. Une suite d’actions s’enchaîne alors à l’intérieur du corps, notamment la fabrication de protéine kinases qui fournit de l’énergie aux cellules.

Et, l’activation de 9 gènes qui sont capables de neutraliser les inflammations. Le muscle massé est ainsi soulagé, assaini et récupère plus rapidement et efficacement. Ceci explique pourquoi les courbatures sont fortement réduites après le massage.

L’effet anxiolytique du massage

bienfaits du massage

Les étirements de muscles, la mobilisation des articulations et autres techniques de massage exercées sur tout le corps procurent également bien-être sur le système immunitaire et hormonal en stimulant la détente physique et psychique.

En effet, toutes ces manoeuvres stimulent les récepteurs du toucher situés dans le derme qui envoient, à leur tour, des impulsions nerveuses à la moelle épinière; qui seront au final conduites jusqu’au cerveau.

Une fois qu’elles sont transmises jusqu’à cette partie du corps, ces impulsions vont produire une grande quantités de dopamine, de sérotonine et d’endorphine qui sont ce que l’on appelle “les hormones du plaisir”.

À partir du moment où ces trésors de bienfaits dont dispose le cerveau sont stimulés, ils vont s’éparpiller dans tout l’organisme par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Ainsi, ils vont apaiser le corps, l’esprit et diminuer la sensation de fatigue.

Bref, réalité ou placebo ? Des études ont permi de prouver que le massage ont de réels effets anxiolytiques.

Le massage soulage les tensions physiques et psychiques

Les bénéfices du massage sont multiples comme nous l’avons vu précédemment. Il aide également à atténuer les tensions physiques tout autant que les tensions psychiques.

Pour être plus clair, le toucher physique peut avoir des impacts bénéfiques sur le plan émotionnel.

À ce moment là, on parle de massage émotionnel parce qu’il donne la parole au corps en lui autorisant à évacuer les émotions refoulées afin de réparer certaines formes de traumatismes émotionnels.

Les séances de somato-psychopédagogie permettent par exemple de parvenir à un tel bien-être. Ou bien, les massages biodynamiques proposés par des sophrologues et praticiens du bien-être.

Ces derniers combinent le toucher et la parole pour soigner les maux psychosomatiques. Avant toute consultation et prise de rendez-vous, n’oubliez pas de consulter un médecin afin que ce dernier vous ausculte et vous prescrire quelques séances de massage si besoin.

Image parsecondfromthesun0 de Pixabay

Le stress positif, qu’est-ce que c’est ?

Le stress est souvent considéré comme mauvais, car il nous fait oublier un grand nombre de chose, trembler, mal respirer, etc. On le blâme souvent pour les échecs, cependant, il peut parfois être positif et nous aider à surmonter des obstacles, à condition d’être contrôlé, notamment lors d’examen ou de compétitions sportives.

Mais qu’est-ce que ce stress positif au juste, et comment faire pour l’utiliser et l’optimiser au mieux au quotidien ?

Le stress positif, qu’est-ce que c’est ?

Le stress positif, c’est une réaction de l’organisme lors d’un état dit d’alerte afin de s’adapter facilement à la situation vécue, tout en boostant les capacités de l’organisme et du cerveaux.

En bref, ce n’est rien d’autre que du stress comme on en subit tous, mais en quantité limité, et que l’on voit comme une chose qui va nous servir à nous booster dans nos activités.

Il faut tout de même noter qu’à l’origine, l’état de stress n’est pas un état négatif, mais bien une défense, du moins tant qu’il est contrôlé.

Comment se manifeste-t-il ?

Généralement, on entend souvent parler de « boule au ventre », ou d’une augmentation du rythme cardiaque, mais le stress positif, c’est aussi, et surtout, une poussée d’adrénaline dans le sang ! On a donc un regain d’énergie et de motivation pendant un court laps de temps, mais on peut aussi ressentir un état d’alerte omniprésent.

En quoi est-ce bénéfique ?

Le stress positif est bénéfique à bien des égards, mais voici les 7 grands aspects bénéfiques du stress :

  1. Le stress peut donner de l’énergie, notamment en faisant augmenter le taux d’adrénaline dans le sang.
  2. Le stress augmente la motivation lorsqu’il est vécu comme un challenge, un défi qu’il faut surmonter. C’est l’exemple type des sportifs qui utilisent leur stress afin de se motiver pour leurs compétitions.
  3. Le stress, en quantité limitée, améliore la mémoire et permet de plus facilement se rappeler de ce que l’on a appris et/ou étudié.
  4. Le stress permet d’apprendre et de développer ses capacités bien plus rapidement, car il provoque le développement de nouveaux neurones.
  5. Le stress permet une meilleure adaptation à l’environnement et la situation vécue.
  6. Le stress favorise le renforcement du système immunitaire en agissant sur les glandes surrénales, celles-ci libérant des hormones pouvant faire agir et se renforcer votre système immunitaire.
  7. Le stress rend plus social, comme le prouve une étude de l’université de Fribourg en 2012, et augmente l’envie d’aider et de partager.

Comment distinguer le stress positif du stress négatif ?

Si vous vous demandez comment distinguer un stress positif d’un stress négatif, c’est en réalité assez simple lorsque l’on se penche sur les divers symptômes de ceux-ci.

Stress positif :

  • Attention décuplée
  • Regain d’énergie
  • Mémoire augmentée

Stress négatif :

  • Attention focalisée sur la source de stress de façon négative
  • Tremblements
  • Bégaiements
  • Oublis
  • Augmentation intense de la tension et du rythme cardiaque
  • Bouffées de chaleurs ou frissons
  • Vertiges, voire perte de conscience
  • Insomnies
  • Fatigue profonde
  • Perte d’appétit
  • Grignotages

Comment optimiser le stress positif ?

stress positif

1. Gérer le stress

Pour optimiser le stress positif, il faut apprendre à le gérer.

Vous pouvez passer par un centre proposant une aide pour gérer son stress pendant un test, car ceux-ci proposent généralement diverses formations permettant d’apprendre à gérer et bien utiliser son stress, ou alors vous pouvez trouver des solutions par vous-même, celles-ci venant souvent avec l’expérience et plusieurs essais plus ou moins concluants.

2. Pratiquer la pensée positive

Afin d’optimiser le stress positif et éviter qu’il se transforme en stress négatif, la pensée positive est une excellente solution, pratiquée par de nombreux sportifs de haut niveau, tels que Michael Jordan qui ne pensait jamais à l’échec lors d’un lancer.

Il faut que vous vous disiez que tout ira bien, que vous vous répétiez que vous êtes prêt et ferez une bonne présentation, réussirez votre entretien d’embauche ou arriverez à vos objectifs lors d’une compétition.

Mais surtout, il faut que vous évitiez les pensées négatives et les « Mais ils vont penser que ».

3. Pratiquer un sport doux et relaxant

Encore une fois, si vous souhaitez éviter de transformer votre stress positif en quelque chose de négatif, alors mieux vaut pratiquer un sport doux et relaxant afin de canaliser votre stress.

Par exemple, dans les sports les plus connus, la méditation, le yoga ainsi que le Tai Chi permettent d’apprendre à se maîtriser et à maîtriser son esprit, rendant la gestion et diminution du stress bien plus simple.

De plus, ces sports apprennent aussi à contrôler sa respiration, une chose importante afin de diminuer le stress quand celui-ci devient trop important.

4. S’entraîner

Le mieux pour gérer le stress et le rendre positif reste l’entrainement.

Si vous devez passer un examen oral, pratiquez avec des amis ou des membres de votre famille, si vous avec une compétition importante, alors entraînez vous plus, ou trouvez une compétition moins importante afin de vous entraîner.

Sources :

Stress rend social : https://www.psychologie.uni-freiburg.de/abteilungen/psychobio/team/publikationen/stressandprosocialbehaviour

7 facteurs de stress courants + 7 solutions pour le combattre

Le stress est généralement causé par une trop grande pression exercée sur nous par nous, ou par l’entourage. Si ce stress n’est pas maîtrisé, il peut conduire à une incapacité à faire face à la pression, dans le meilleur des cas. Dans les pires cas, le stress peut être le point de départ de nombreuses pathologies…mais restons positifs !

Voici quelques-unes des causes les plus courantes de stress et les solutions qui vont bien pour les surmonter !

1. Vous n’avez jamais assez de temps

Vous courrez partout toute la journée en essayant d’équilibrer vos tâches au travail et à la maison, mais vous n’arrivez toujours pas à tout cocher sur votre « to-do liste ».

Parfois, cela peut être dû au fait que les exigences qui vous sont imposées sont irréalistes, mais souvent, cela se résume simplement à une mauvaise gestion du temps et à ne pas savoir établir vos priorités.

Solution : Apprenez à mieux gérer votre temps

Cela peut sembler évident, mais une meilleure gestion du temps peut vraiment réduire votre stress. Beaucoup d’entre nous perdons beaucoup de temps à faire des tâches insignifiantes : assurez-vous donc de toujours faire les tâches importantes en premier.

Commencez également par les tâches qui vous rebutent le plus avant de passer à des tâches plus agréables, car le simple fait de penser à des tâches désagréables peut causer du stress.

2. Vous menez un mode de vie malsain

Alors que certaines personnes peuvent adopter un mode de vie malsain par manque de temps (en se jetant par exemple sur la mal-bouffe parce qu’elles n’ont pas le temps de manger correctement) d’autres mènent un mode de vie malsain parce qu’elles sont déjà stressées.

Certains fument par exemple car ils y voient un moyen de faire face au stress….tout faux, elles courent tout droit vers un cancer ! Quelle qu’en soit la raison, un mode de vie malsain peut réduire votre capacité à faire face au stress et, dans certaines circonstances, il peut même augmenter votre niveau de stress.

Solution : modifier votre routine pour un mode de vie plus sain

Avoir une alimentation saine, faire de l’exercice antistress régulièrement et dormir suffisamment assure à votre corps la capacité de faire face au stress.

L’exercice, en particulier, peut être un excellent moyen de soulager le stress, surtout s’il s’agit de se détendre sur une balle ou se défouler sur un punching ball !

Enfin, en sachant que vous menez une vie saine, vous serez dans un état d’esprit plus positif, une sorte de cercle vertueux.

3. Vous avez trop de responsabilités

Vous avez peut-être tendance à en faire trop au travail et à la maison, peut-être parce que vous ne voulez pas laisser tomber les gens autour de vous.

Mais en faisant cela, vous serez souvent stressé parce que vous avez trop à faire et que vous n’arrivez pas à réaliser tout ce que vous avez entrepris. Essayer d’en faire trop signifie aussi que vous ne serez pas en mesure de faire de votre mieux.

Solution : Connaissez vos limites et n’en prenez pas trop.

Il vaut mieux être honnête et dire aux gens quelles sont vos véritables limites. Vous êtes humain !

De cette façon, vous pouvez éviter d’être inutilement stressé en n’en acceptant pas plus que ce que vous pouvez confortablement supporter à un moment donné. N’oubliez pas : ce n’est pas un signe de faiblesse que de demander de l’aide.

4. Vous expérimentez des conflits sur le lieu de travail ou à la maison

Si les relations sont tendues à la maison ou au travail, il est plus que probable que vous soyez stressé à ce sujet. Des conflits peuvent survenir en raison de désaccords sur la façon dont les choses doivent être faites…

Solution : Éviter les conflits inutiles

Bien que les disputes ne soient pas entièrement évitables, il est logique d’éviter ou de prévenir les conflits dans la mesure du possible. Il n’est pas nécessaire d’être argumentatif ou conflictuel ; essayez simplement d’arriver à une solution avec laquelle les deux parties sont raisonnablement satisfaites.

Rappelez-vous toujours qu’une discussion franche vaut mieux qu’une dispute amère.

5. Vous êtes incapable d’accepter les choses telles qu’elles sont

Certaines personnes n’ont pas la capacité d’accepter les choses telles qu’elles sont ou de réaliser que certaines situations sont hors de leur contrôle.

Si vous essayez de changer quelque chose que vous ne pouvez vraiment pas changer, alors vous ne ferez que créer un stress inutile dont vous pouvez vous passer.

Solution : Acceptez les choses que vous ne pouvez pas changer

Changer une situation difficile n’est pas toujours possible, et si c’est le cas, il vaut mieux accepter le fait qu’on ne peut rien y faire. Il peut être utile de discuter d’une situation avec quelqu’un d’autre, car il peut vous aider à voir la situation sous un autre angle, plus positif, ou dans une perspective différente et moins stressante.

Parler des choses peut aider à éviter que votre perception d’une situation ne devienne démesurée.

6 Vous ne prenez pas le temps de vous détendre

Être constamment en mouvement signifie que vous serez toujours dans un état de tension accrue et que votre corps n’aura jamais l’occasion de se débarrasser de votre stress. Si vous ne prenez pas le temps de vous arrêter, votre efficacité diminuera également à long terme.

Solution : Prenez le temps de vous reposer et de recharger vos batteries

Une petite pause, c’est l’assurance de mieux repartir après. Vous rattraperez facilement le temps que vous avez utilisé pour vous détendre tout en vous sentant plus rafraîchie. Le simple fait de « prendre cinq minutes » peut recharger vos batteries et vous donner une plus grande clarté de pensée.

La relaxation aidera votre corps à retrouver son état de santé normal.

7. Votre vie connait des changements majeurs

Des changements importants dans les choses auxquelles nous nous sommes habitués peuvent être une cause réelle de stress. Par exemple, changer d’emploi ou déménager peut être l’une des choses les plus stressantes que vous ferez dans votre vie. De plus, le processus menant audit changement peut être stressant en soi.

Solution : Accueillir le changement comme un défi

Si vous considérez le changement comme un défi positif plutôt que négatif, alors tout stress qui l’accompagne sera moins susceptible de vous affecter. Un nouvel emploi ou une nouvelle maison, par exemple, devrait être considéré comme un nouveau départ et devrait être quelque chose que l’on attend avec impatience plutôt qu’avec crainte.

En conclusion, prévenez le stress :

Les causes du stress sont nombreuses, comme nous l’avons vu, mais en suivant certaines des solutions proposées ici, vous devriez être mieux en mesure de gérer le stress lorsqu’il survient. Alternativement, si vous évitez ou traitez les causes de stress que nous avons décrites, vous pourriez même éviter le stress avant qu’il ne se produise !

Guide du débutant en méditation

La méditation peut nous aider à gagner en clarté d’esprit et à cultiver la positivité émotionnelle, nous permettant de gérer les hauts et les bas de la vie et les événements inattendus de manière plus créative et efficace.

Qu’est-ce que la méditation ?

En termes simples, écrit Paramananda, professeur de méditation,  » l’art de la méditation est l’art d’être avec soi-même « . La méditation est une invitation à prendre le temps de sortir de nos vies occupées et de  » devenir réel  » avec nous-mêmes à un niveau plus profond, pour découvrir ce qui se passe réellement en nous.

Dans le monde occidental, la méditation gagne en popularité de nos jours, car elle offre un antidote à l’incroyable activité de stimulation et d’accélération de la vie moderne qui peut nous faire souffrir de stress, d’anxiété et d’un sentiment de perte de contact avec ce que nous apprécions vraiment dans nos vies. Au-delà des besoins contemporains particuliers en matière de lutte contre le stress, en Orient, la méditation est une pratique spirituelle traditionnelle depuis des milliers d’années, faisant partie d’un chemin éprouvé vers la paix de l’esprit.

Quels sont les bienfaits de la méditation ?

  • réduction du stress
  • une plus grande fluidité de l’énergie
  • une plus grande prise de conscience dans nos relations avec les autres
  • concentration plus nette
  • meilleur sommeil
  • une conscience physique plus fine
  • et il est dit que nous pouvons paraître plus jeunes et plus beaux !

Par où puis-je commencer la méditation ?

Essayez un cours du soir local ou même un cours du midi si vous en trouvez un, ou une retraite de fin de semaine pour les débutants peut être une excellente introduction si vous êtes prêt à le faire. Certaines retraites combinent le yoga et des promenades dans la belle campagne dans les activités du week-end, et en général il y a de la bonne nourriture saine fournie.

Essayez la méditation par vous-même

Il peut être utile de prendre note au début de ce que vous ressentez comme désir d’apprendre la méditation et de vérifier au fur et à mesure si les pratiques que vous rencontrez semblent réellement vous aider dans votre but. Ce sera probablement une exploration plutôt qu’une certitude instantanée de ce qui se passe sur place, mais il est crucial dans la méditation de faire confiance à votre propre expérience, d’être honnête avec vous-même sur ce qui se passe pour vous. Vos expériences changeront, mais vous pouvez vous faire une idée des progrès cumulatifs. Comme avec un programme d’entraînement physique, vous avez le sentiment d’avoir progressé, mais vous avez aussi des jours de repos et des doutes en cours de route !

Apprendre à méditer, ce n’est pas comme aller magasiner pour une  » chose  » ou une expérience prévisible (comme un livre ou une bière), c’est plutôt comme être initié à de nouvelles techniques ou à de nouveaux outils intérieurs, et apprendre à les utiliser d’une façon de plus en plus habile.

Comment méditer

Tout d’abord, vous allez probablement vous asseoir dans une position confortable, peut-être sur des coussins fermes sur le sol ou sur une chaise. Ou, si vous avez une blessure ou un problème de dos qui l’exige, vous devrez peut-être vous allonger sur le sol. Il est utile d’avoir la colonne vertébrale dans une position détendue mais droite, et les mains soutenues par une couverture ou quelque chose pour aider à prendre le poids de traîner sur vos épaules. S’allonger, bien que relaxant, peut être trop propice à la somnolence. La posture physique est la base de votre pratique, il est donc important de vous sentir aussi à l’aise et à l’aise que possible.

La méditation n’est pas d’avoir l’esprit vide, vide, ou d’avoir beaucoup d’expériences visionnaires trippy ! Ce n’est pas non plus quelque chose que l’on fait seulement intellectuellement « dans sa tête ». La méditation vous invite à avoir une conscience beaucoup plus large de nous-mêmes que cela. La chose la plus importante à faire est d’enquêter doucement sur votre propre expérience, en étant conscient des sensations dans notre corps physique, de nos émotions changeantes et des pensées qui traversent notre esprit.

Pour nous aider à le faire, on peut vous enseigner une technique simple, une pratique avec quelques étapes faciles à mémoriser, qui nous aide à ancrer notre concentration. Pour commencer, asseyez-vous une vingtaine de minutes. Un objet traditionnel de concentration est d’être conscient de son propre souffle qui va et vient (une pratique appelée la  » Conscience de la respiration  » ou des noms similaires).

Cela peut sembler étrange, même un peu ennuyeux comme idée, mais en fait, votre haleine est une chose incroyablement subtile et fructueuse dont il faut être conscient. Notre respiration est intimement liée à notre état émotionnel, c’est la chose la plus essentielle qui nous maintient en vie dans notre corps physique, et elle circule entre notre être intérieur et le monde extérieur. Et c’est gratuit, votre respiration est toujours là, vous n’avez pas besoin d’équipement spécial ou d’endroit ou de compagnie pour prendre conscience de votre respiration, et c’est toujours une chose utile dont il faut être conscient.

Vous pouvez aussi apprendre des techniques pour travailler avec notre expérience émotionnelle, par exemple la méditation’Loving Kindness’ ou’Metta Bhavana’, afin que vous puissiez vous sentir plus connecté aux autres et apprécier de devenir plus confiant, amical et connecté avec les autres.

Méditation « active »

Beaucoup de gens trouvent que des activités comme la course à pied et la natation leur donnent un espace de réflexion et leur procurent une plus grande sensation de bien-être physique et émotionnel. La méditation complète l’action physique par une expérience d’immobilité vivante et concentrée, qui peut ouvrir une dimension d’approfondissement de la conscience de soi dans l’expérience de l’exercice physique. Cela peut être très nourrissant et agréable.

Cela peut paraître étrange, mais la méditation est en fait une activité très physique, car la prise de conscience et le relâchement des tensions dans notre corps peuvent avoir un effet puissant sur notre expérience émotionnelle, et vice versa. Notre corps, nos émotions et nos pensées sont intimement liés, et la méditation peut nous aider à mieux prendre conscience de cela. En fin de compte, la méditation concerne une attitude ou une façon d’être, qui consiste à être éveillé au moment présent d’une manière honnête et ouverte.

Il y a beaucoup de types de méditation de nos jours. Trouver ce que vous cherchez peut être une aventure en soi. Il est vraiment utile d’apprendre d’un professeur qui pratique la méditation depuis quelques années et qui a une expérience personnelle réelle des hauts et des bas, des moments forts et des difficultés qu’il rencontre.

Est ce votre stress qui vous fait grossir ?

Le stress affecte notre esprit et notre corps de plusieurs façons. Elle vous fatigue, affecte votre humeur mais peut-elle aussi affecter votre poids ?

Effets du stress

Des scientifiques de l’Université de Liverpool ont découvert que les femmes exposées à toute une gamme de tâches stressantes mentalement et physiquement prennent 20 % de plus de chocolat gratuit que lorsqu’elles n’avaient pas à le faire. Ainsi, 20 pour cent de chocolat en plus, la taille qui s’allonge… et cela ne semble pas être un problème.

Mais les preuves suggèrent que le lien entre le stress et la graisse n’est pas seulement dû à ces envies incontrôlables de manger un paquet de biscuits. Il semble que les effets du stress peuvent modifier la façon dont notre corps réagit à la nourriture – faisant basculer l’équilibre vers le stockage plutôt que l’utilisation – nous laissant sans énergie et défaisant subrepticement ce bouton supérieur.

Ceux qui avaient le tour de taille le plus important ont signalé les niveaux de stress les plus élevés. – Étude de l’Université de Californie

D’autres recherches de l’Université de Californie ont révélé que sur 160 femmes âgées de 30 à 46 ans, celles dont le tour de taille était le plus important ont signalé les niveaux de stress les plus élevés. Le Dr Pamela Peeke, chercheuse des National Institutes of Health en Amérique, a découvert que les hormones pourraient en être responsables.

Stress et réponse hormonale au stress

Une hormone appelée CRH (corticotropin-releasing hormone) augmente en réponse au stress. Le niveau accru déclenche une chaîne d’événements dans le cerveau, y compris une libération de cortisol et d’adrénaline (les hormones du  » stress « ), pour aider à préparer le corps à l’action.

Le cortisol stimule la libération de glucose pour fournir du carburant pour le combat ou la fuite tandis que l’adrénaline prépare le système nerveux à l’action. Une fois la crise terminée, l’adrénaline se disperse, mais le cortisol – et le glucose qu’il a aspiré dans le sang – persiste, provoquant une poussée d’insuline et stimulant l’appétit pour encourager l’organisme à restaurer ses réserves de carburant, pour être prêt à affronter la prochaine confrontation.

Ainsi, bien que nous dépensions rarement de l’énergie dans nos rencontres stressantes, nous finissons quand même par faire le plein au distributeur automatique – parce que nous sommes câblés pour le faire. Et pour couronner le tout, cet excès de graisse corporelle est stocké  » viscéralement « , ou profondément dans l’abdomen, où il augmente notre risque de maladie cardiaque et de diabète.

Solutions au stress et à la prise de poids potentielle

L’une des façons les plus évidentes de résoudre le problème est de réduire ou d’éliminer le stress en changeant votre mode de vie et en apprenant des stratégies d’adaptation. Une approche sensée consiste à rétablir la réaction de fuite ou de combat par l’activité physique. Non seulement cela va dissiper ces hormones de stress, mais cela va aussi libérer des bêta-endorphines, ce qui vous rendra calme et satisfait.

Des entraînements réguliers vous permettront de devenir plus résistant au stress à l’avenir.

Peut-être plus important encore, des séances d’entraînement régulières vous permettront de devenir plus résistant au stress à l’avenir. Plus vous êtes en forme, moins le cortisol augmente dans des conditions stressantes – un point prouvé dans une étude de la Texas A&M University, qui a constaté que les sujets en bonne forme physique étaient plus aptes à faire face à des défis physiques et mentaux inattendus (comme l’escalade en corde et le rafting en eau vive) que les sujets en mauvaise forme. Bien que la descente du Zambèze ne fasse peut-être pas partie de vos défis quotidiens, vous devriez trouver que des séances d’entraînement régulières vous aident à mieux gérer les sources de stress de votre vie – et à vous assurer que le fait de ne pas pouvoir vous glisser dans vos jeans moulants n’en fait pas partie.